Rêve Américain 

Andrew Colaruotolo sortit devant sa maison en tenue de gala. Cette soirée là était empreinte de magie. Les gens circulaient parmi les magasins en profitant des promos de Noël. Les enfants jouaient dans la neige tandis que les chiens aboyaient en courant après les cyclistes. Andrew fumait sa cigarette, focalisé sur la recherche de son taxi parmi les voitures roulant dans la rue . À son arrivée, il y monta tout en prenant soin de ne pas friper son manteau. Son visage était fatigué mais calme. Il n'arrivait pas à croire que l'année 1978 ait pu apporter autant d'événements dans sa vie. C'était normal qu'il n'écoute pas le speaker de la radio, qui parlait du sapin de Noël de la place du centre Rockfeller décoré de guirlandes lumineuses multicolores. Les événements sportifs et culturels avaient perdu tout intérêt dans cette vie là. Il observait simplement derrière la vitre de la voiture les devantures lumineuses des magasins et les façades des banques et des restaurants. -Allez, dégage ! - gueula le chauffeur à l'attention du camion qui était arrêté devant eux. Andrew sourit en remarquant la voiture de sa boite. Il se souvint alors du désir de travailler à son compte qu'il nourrissait depuis sa prime jeunesse. Il ferma les yeux et puisa dans sa mémoire pour évoquer le jour où il décida, son master d'architecture en poche, d'aménager deux hectares au coeur de Monroe Country pour y planter sa propre vigne. Il voulait que ses produits aient le goût du vin de son village méditerranéen natal de Gaète. Ce terroir situé entre Rome et Naples offrait d'excellentes conditions pour la culture des fruits et légumes. Quand ses frères et soeurs plantaient des oliviers et des arbres fruitiers, il s'occupait de la vigne et de la vinification. Sa Casa Larga était réputée en tant que vignoble donnant un raisin de qualité. Malheureusement, la Seconde Guerre Mondiale l'a empêché de cultiver la vigne et l'a obligé à émigrer pour motif économique. Le jour, il bossait dur en qualité de maçon, la nuit, il étudiait l'anglais avec assiduité. Il voulait vivre, avoir sa famille et réaliser ses rêves ici, aux États-Unis. En son for intérieur, il songeait à produire du vin : blanc, rouge, doux, sec, pétillant....Tout ce qui serait possible. Le chauffeur interrompit sa rêverie en annonçant l'arrivée. Andrew paya sans attendre la monnaie. Il dit « au revoir » en descendant empli de fierté. Il entra ensuite dans un bâtiment où la cérémonie d'attribution du prix viticole annuel était sur le point de commencer. Les invités, qui attendaient dans le hall d'entrée, le saluèrent cordialement. Après quelques instants, le maire communiqua le nom du vainqueur du Prix 78. Andrew monta sur scène très ému, et leur dit : « Beaucoup d'entre vous ne croient pas qu'existe ce qu'on appelle: Le rêve Américain. Eh bien ça existe bel et bien. . Je suis arrivé ici, aux USA, venant d'un petit village italien, déterminé à travailler sans relâche afin de produire le meilleur vin pour illuminer vos tables. Maintenant, je vois que mon effort en valait la peine. Vous avez avez pu goûter au rouge et au blanc. Ces crûs sont là afin de vous inciter à réfléchir au sens de la vie et à vos rêves. Je vous remercie de tout coeur pour cette médaille d'or et je vous prie d'accepter mes voeux de Noël.» Les applaudissements retentirent dans la salle. Andrew respirait avec inquiétude. Il était excité. Il savait qu'il ne pourrait pas s'endormir sur ses lauriers. Il savait qu'il devrait encore travailler...Créer.Il était déterminé à continuer à réaliser ses rêves. La chance sourit aux audacieux – a-t-il pensé en levant son verre avec fierté.

Madlen Namro





[ view entry ] ( 672 views )   |   ( 3 / 870 )


<<First <Back | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | Next> Last>>